Serge Scotto accompagné de Saucisse animera une des deux tables rondes. Mais allons faire un tour sur le porto-folio de Claude Almodovar

Son actualité.

ingrid_de_la_jungle


Depuis six longues années, Ingrid Petancourt est retenue par la F.A.R.C.E. (Force armée révolutionnaire du colombin équatorial). Un calvaire qui prendra fin lors d'une évasion spectaculaire en hélicoptère, réussie par un commando d'agents occidentaux méconnaissables sous leur fausse moustache brune et leur tee-shirt Chian Guevara.  


Massacre à l'espadrille

Massacre___l_espadrillle


 

 

" Qui, je me le demande, aurait entendu parler de ce petit Jérémie sans moi, si je ne lui avais pas fracassé le crâne avec une pierre avant de le jeter à la rivière ? " Une formidable promenade en Provence, via Marseille, Cassis ou La Ciotat, jusqu'en Luberon, sur les traces de Peter Mayle. Une descente en profondeur dans la candeur autochtone d'une région et de ses habitants, du plus illustre aux plus petits, qui sont si gentils.

Un roman punk, pour aborder l'abominable phénomène de la pédophilie par la littérature, plutôt que par la justice ou la psychiatrie. Un autre regard qui peut surprendre, choquer ou même faire rire.

C'est le but.

La chronique d'Hubert Artus dans Rue 89

 


La Grande évasion en pantoufles

la_grande__vasion_en_pantoufle

 


Immersion complète dans la tête du monstre ! Un odieux personnage, certes, mais aussi terriblement sympathique ! Curieux de tout, il aime tellement la vie que, parfois... il vous la prend ! Du bon sens, de l'ordre et de la méthode en toutes choses, même les pires ! Tour à tour taulard mort, écrivain révélé, promeneur assassin et violeur philosophe, et toujours dans la joie et la bonne humeur... Sur les traces de sperme et de sang laissées par cette balade meurtrière sur les routes de France, Serge Scotto poursuit sa quête de l'horreur pure dans la grande tradition de la littérature d'épouvante


en attendant le dernier OPUS

De la terre à la lune en déambulateur..

Tout un programme..


.st_pierre_et_nuque_longue

Promener le chien d'un autre peut vous conduire à d'hasardeux rendez-vous avec vous-même... Ainsi, en recroisant à Montmartre le cul de Sabrina, Gabriel Lecouvreur, dit Le Poulpe, ne pensait pas devoir remettre les pendules du passé à l'heure ni les pieds à Marseille ! Où un quart de siècle plus tôt il avait traîné sa longue carcasse nonchalante le temps de vivre un amour d'été... »

Un voyage initiatique, à la recherche du temps perdu à l'époque avec une mauvaise troupe de zicos, bras cassés sans grand avenir et de tous acabits, dont certains ont depuis plus ou moins mal tourné quand d'autres sont déjà carrément morts..., dont l'un plus particulièrement, retrouvé flottant dans les eaux troubles du Vieux-Port.
Dans un monde en progrès une enquête aux accents sudistes, qui sera pour Le Poulpe l'occasion d'un bilan, et pour l'auteur celle de dresser le portrait d'une ville et d'une génération en pleine évolution.

Qui pour le meilleur, qui pour le pire...

scotto3scotto2

soudard
4 ème de couverture


Le colonel Riltamer ne manque pas de savoir-vivre, ce qui, à travers les frasques de l’histoire, l’a conduit à jouir à l’âge de sa retraite en comptant les morts pour la France, pour le Roi ou pour l’Empire. L’homme sage n’aspire qu’à marier sa fille, et à soigner une goutte expiatoire du péché de bonne chère. La sauce, voilà l’ennemi... Un penchant qu’il partage avec quelques autres briscards de son acabit, loin de cette acné politique qu marque l’éternelle adolescence de la Nation. Mais le péril est en la demeure et la confusion pénétrante, qui passe la porte de la maison Riltamer tel un fantôme, retrouvé flottant dans la Seine. Aux armes, citoyen.


crapaud