le_flic_l_avocate__et_le_journaliste

parrains2

4 ème couverture

A Marseille et sur la Côte d’Azur. Dans les néons de la nuit et dans la froideur desgeôles. Dans les prétoires et sur le bitume, dans les boîtes de nuit et lesantichambres, nous voici face aux principales figures du grand banditisme français du siècle dernier. Carbone et Spirito, les Guerini, Zampa, Francis le Belge, Fargette et quelques autres : en une quinzaine de portraits Bruno Aubry, journaliste spécialiséen « faits divers », retrace un siècle de grand banditisme dans le sud-est de la France.
Une série documentaire de 6 fois 26 minutes dont Olivier Marchal est le narrateur a été réalisée à partir de ce livre par Philippe Carrese et Thierry Aguila, elle a été diffusée sur France 3 à compter du 20 octobre 2007.


Serge Scotto présente "Les Parrains de la Côte" dans le Mague


milliardaires_de_la_cote


Ils sont princes de sang et rois du pétrole ou du gaz, producteurs à Hollywood et stars du cinéma, Américains, Russes, Indiens ou Arabes du Golfe, aristos ou nouveaux riches...

Combien sont-ils et combien gagnent-ils ? Comment dépensent-ils leur argent ? Où s'amusent-ils ? En les approchant, eux et ceux - chauffeurs, majordomes, jardiniers, cuisiniers, fournisseurs, bijoutiers, agents immobiliers, hôteliers, voisins, maires - qui les côtoient et partagent leur quotidien, nous pénétrons dans un monde hors du commun, un Eden à peine imaginable.Des noms ? Bolloré, Bouygues, Arnault, Ayoub, bien entendu, mais tous ne sons si connus : ne sont pas tous connus : le couturier Deborah Balieri, le chausseur Renato Rossi, le potentat du nickel russe Mikhail Prokhorov...Cette enquête nous fait pénétrer au coeur du bling-bling, là où il est le plus ostensible : sur la Côte d'Azur.
Bruno Aubry y répond à des énigmes telles que le montant de la facture réglée par Madonna à l'Hôtel du Cap ou celle de Michael Jackson au Negresco. Il nous invite au mariage démesuré de la fille de Roman Abramovitch, patron du club de Chelsea, dans son château du cap d'Antibes, mais nous révèle aussi la munificence à sept chiffres de l'ex-roi Fahd en faveur de la mairie d'Antibes, de l'hôpital de Saint-Tropez ou de la Timone de Marseille lors de son escale de 1993 dans le bassin d'Antibes, sur son yacht de 147 mètres...Mais il n'y a pas que du rêve chez les nababs : fraudes, drogues, prostitution et morts violentes sont le revers de la médaille.

Le livre se complète d'un « répertoire de ces milliardaires qui font la Côte ».